CHAPTER 1. #undergrounge

Baptisé UNDERGROUNGE, le premier set associe les mots under et grunge pour évoquer les lieux où musique et bonnes vibrations sont reines, comme les clubs underground du village newyorkais où se produisaient autrefois des groupes éphémères et des punk-band alternatifs.

Les parois frontales et latéralse de la pièce sont entièrement tapissées de posters dont les graphismes sophistiqués ou fait-maison semblent faire un clin d’oeil aux affiches de concert qui, autrefois, recouvraient tous les murs et les moindres recoins des grandes villes du monde entier.

L’icône de la mode allemande Bonnie the Strange, auteur du blog strangeambition, est l’invitée spéciale de la pièce UNDERGROUNGE: on la découvre émergeant d’un brouillard typique des mises en scène des années 80, vêtue d’un blouson de motard et d’une mini-jupe à rayures marinières de la S/S 2014, montrant ses tatouages au premier plan, tatouages parmi lesquels se détache l’incomparable monogramme FLY de Patrizia Pepe.

Share This Post

Leave a reply